Un médicament Ebola guérit des singes touchés par des souches du virus ouest-africain.

    Des scientifiques implantés aux États-Unis affirment qu’un médicament expérimental a guéri des singes touchés par le virus Ebola.

    Le traitement, connu sous le nom de TKM-Ebola-Guinea, cible la souche Makona du virus, qui est à l’origine de l’épidémie meurtrière qui frappe l’Afrique de l’Ouest.

    Au bout des 28 jours qu’a duré le test, les trois singes qui ont reçu le traitement étaient en bonne santé, alors que trois singes qui n’ont pas reçu le traitement sont morts au bout de neuf jours.

    Les scientifiques précisent que l’efficacité du médicament n’a pas été prouvée sur les humains.

    À ce jour, aucun traitement ou vaccin contre Ebola n’a prouvé son efficacité sur les humains.

    Le scientifique de l’université du Texas Thomas Geisbert, auteur principal de l’étude publiée dans la revue Nature a déclaré : « C’est la première étude à montrer une protection après exposition […] contre la nouvelle épidémie de la souche Makona du virus Ebola-Zaïre ».

    Des résultats de test sur l’humain du médicament sont attendus au cours du deuxième semestre de cette année.

    Le blocage du gène

    Mr Geisbert a affirmé que le médicament fabriqué par Tekmira Pharmaceuticals, pourrait être adapté afin de cibler toutes les souches d’Ebola et qu’il pourrait être fabriqué en à peine huit semaines.

    Il agit en bloquant des gènes spécifiques, ce qui empêche au virus de se répliquer.

    Seulement deux mois sont nécessaires à sa production, alors qu’il faut compter sept mois pour la production du ZMapp, un autre médicament expérimental qui a guéri des singes atteints d’une souche du virus Ebola différente de celle de l’épidémie actuelle.

    Depuis mars 2014, plus 10 602 personnes seraient mortes de la maladie dans six pays : au Libéria, en Guinée, en Sierra Léone, au Nigéria, aux États-Unis et au Mali.

    Le nombre total de cas signalés s’élèvent à plus de 25 556.

    C’est l’épidémie la plus meurtrière d’Ebola depuis sa découverte en 1976.

    Source : http://www.bbc.com/news/world-32424145

    ebola-mutating

    NO COMMENTS

    Leave a Reply