Étude: L’acétaminophène réduit non seulement la douleur, mais aussi le plaisir

    (CNN) Vous vous sentez tellement heureux que vous ne le supportez plus ? Vous voulez peut-être gober de l’acétaminophène.

    Une nouvelle étude a permis de découvrir que l’acétaminophène, le principal ingrédient du Tylenol, de la plupart des formes de Midol et de plus de 600 autres médicaments, réduit non seulement la douleur, mais également le plaisir.

    Les auteurs de cette étudie publiée cette semaine dans Psychological Science, affirment que l’acétaminophène était déjà connu pour atténuer les douleurs psychologiques. Cependant, leur nouvelle recherche les a conduits à la conclusion que la substance atténue également le plaisir. En d’autres termes, elle rétrécit le champ des sentiments expérimentés.

    « Cela signifie que l’utilisation du Tylenol ou d’autres produits similaires peut avoir beaucoup plus de répercussions que ce que l’on pensait jusqu’à présent » a dit Geoffrey Durso, doctorant en psychologie sociale à l’Université de l’Ohio et auteur principal de cette étude. « Plus qu’un simple analgésique, l’acétaminophène est une substance permettant de soulager tous types d’émotions ».

    Les sujets de l’étude ont évalué des photos agréables ou désagréables.

    Les chercheurs ont testé leur hypothèse en montrant 40 photos à 82 étudiants. Certaines de ces photos étaient très agréables, présentant par exemple des photos d’enfants avec des chatons alors que d’autres présentaient des choses beaucoup moins agréables comme des enfants souffrant de malnutrition.

    Une « très forte dose » d’acétaminophène, soit 1000 milligrammes a été administrée à la moitié des participants à l’étude, et l’autre moitié, a reçu un placebo présentant le même aspect. Ensuite, les chercheurs ont demandé aux étudiants d’évaluer les photos selon qu’ils les trouvaient agréables ou non.

    Les individus ayant pris de l’acétaminophène ont eu plus de difficultés à évaluer les photos que les individus ayant pris le placebo.

    « En d’autres termes, les images positives n’ont pas été perçues comme joyeuses et les images négatives n’ont pas été perçues comme tristes », ont expliqué les auteurs.

    De manière générale, la substance n’a pas altéré le sens des valeurs

    Les chercheurs ont poursuivi leur étude en testant un groupe de 85 personnes pour vérifier si cette altération du jugement s’appliquait uniquement aux émotions ou si la substance atténuait l’évaluation des valeurs générale chez les personnes.

    Ce groupe a présenté une atténuation des réactions émotionnelles. Cependant, l’acétaminophène n’a pas affecté la perception de chaque photo.

    De plus, les personnes qui ont participé à l’étude n’ont pas remarqué qu’elles agissaient différemment, a précisé Baldwin Way, professeur adjoint de psychologie, un autre auteur de l’étude.

    « La plupart des gens ne sont probablement pas conscient à quel point leurs émotions sont touchées lorsqu’ils prennent de l’acétaminophène », a déclaré Way.

    Selon l’association à but non lucratif Consumer Healthcare Products Association (association des consommateurs de produits de santé), chaque semaine, près de 23 % des adultes américains, soit 52 millions de personnes, utilisent un médicament contenant de l’acétaminophène.

    Les auteurs ont déclaré ne pas savoir si d’autres analgésiques tels que l’ibuprofène et l’aspirine avaient les mêmes effets. N’ayez crainte, car ils ont le projet d’étudier également cette question.

    Source : http://edition.cnn.com/2015/04/15/health/study-acetaminophen-dulls-joy/

    NO COMMENTS

    Leave a Reply